Comment contrôler le format des titres et autres attributs non HTML et y placer des liens actifs.

Dans la base de données, seuls l'attribut works.text des œuvres est enregistré au format HTML avec toutes les possibilités d'affichage associées. Tous les autres champs sont stockés comme de simples chaines de caractères, sans formatage intrinsèque.

L'application des règles décrites ci-dessous permet de s'affranchir un peu de cette contrainte, sous réserve de règles contraires dans le générateur ou la feuille de style de la page générée.

1. Mise en caractères gras

Le texte à mettre en gras doit être placé entre deux caractères Étoile *, sans espace ni séparateur.

Exemple :   Génération d'un *chemin de fer* d'images
s'affichera : Génération d'un chemin de fer d'images

2. Mise en relief

Le texte à mettre en relief doit être placé entre deux doubles caractères Étoile **, sans espace ni séparateur.

La mise en forme du texte sera celle définie par la feuille de styles du site ou par défaut en caractères gras rouges.

Exemple :   Génération d'un **chemin de fer** d'images
s'affichera : Génération d'un chemin de fer d'images

3. Mise en caractères italiques

Le texte à mettre en gras doit être placé entre deux caractères Souligné _, sans espace ni séparateur.

Exemple :   Génération d'un _chemin de fer_ d'images
s'affichera : Génération d'un chemin de fer d'images

4. Mise en exposant

Le texte à mettre en exposant doit suivre un caractère Chapeau ^, sans espace ni séparateur. Ce texte ne peut être composé que de lettres ou de chiffres.

Exemple :   Mairie du VIII^me arrondissement
s'affichera : Mairie du VIIIme arrondissement

Suivant le style appliqué au texte, la ligne peut être écartée pour faciliter l'affichage de l'exposant.

5. Césures de mots

Quand le contenu d'un paragraphe est trop long pour pouvoir être affiché sur une seule ligne, les navigateurs plie le texte en général entre deux mots ou sur un trait d'union, en tenant compte de la ponctuation. Les dernières versions des navigateurs, surtout sur les terminaux mobiles, sont capables de couper judicieusement les mots en ajoutant un trait d'union en fin de ligne.

Ces comportements par défaut ne sont pas toujours judicieux, en particulier dans les titres où il vaut mieux éviter les coupures au milieu d'un groupe sémantique.

Exemple :  

 
 

On évitera :

Concert le 10
juin

On préfèrera :

Concert
le 10 juin

 

 

L'ajout d'espaces et de traits d'union insécables ou conditionnels permet de contrôler l'affichage du texte.

5.1. Espaces insécables

Pour éviter un pliage de ligne malencontreux, il est possible de demander qu'une espace dans le texte soit insécable en remplaçant le caractère Espace par un tilde ~.

Exemple :   le~vendredi~17 de~10h à~18h30.
s'affichera : le vendredi 17 de 10h à18h30.
mais ne pourra être plié qu'avant "de..." ou "à...".

5.2. Traits d'union insécables

Pour éviter un pliage de ligne sur un trait d'union, on le fera suivre une barre de fraction.

Exemple :   Concert à~Trifouilly-/les-/Oies
s'affichera : Concert à Trifouilly-les-Oies
et ne pourra être plié qu'avant le "à...".

5.3. Traits d'union conditionnels

Pour autoriser la césure d'un mot long, on ajoutera les caractères -? aux endroits ou une césure est autorisée.

En cas de césure, un trait d'union sera ajouté en fin de ligne, sinon, ces caractères ne seront pas affichés.

Exemple :
sera affiché

anti-?constitu-?tionnellement
anticonstitutionnellement


ou


anticonstitu-
tionnellement
 

6. Caractères spéciaux

Les caractères ne figurant pas sur votre clavier peuvent être insérés par l'un des procédés suivants :

  1. Par une combinaison de touches dépendant de votre système d'exploitation.
    Sous Windows, par exemple :
    • À par Alt + 0192
    • É par Alt + 0201
    • È par Alt + 0200
    • Ê par Alt + 0202
    • Ç par Alt + 0199
    • œ par Alt + 0156
  2. Par le programme "Table des caractères" ou équivalent.
    Sous Windows, le programme est en général accessible par le bouton Démarrer / Tous les programmes / Accessoires.
  3. Par copier-coller (cette méthode n'est pas toujours fiable).
    Chercher un document texte contenant le caractère recherché,
    sélectionner le caractère en le surlignant avec la souris,
    le copier dans le presse-papier (Menu Édition/Copier ou au clavier Ctrl + C),
    cliquer ensuite dans le champ texte pour positionner le curseur,
    coller ensuite le contenu du presse-papier (Menu Édition/Coller ou au clavier Ctrl + V).
  4. Par le code de l'entité HTML.
    Saisir directement le code commençant par & et finissant par un point-virgule ; par exemple :
    • Ω par Ω ou par Ω
    • → par → (right arrow = flèche à droite) ou par →
      On peut saisir ainsi les caractères & * _ { ~ pour éviter leur interprétation décrite aux § 1. à 4.
    • & par &
    • * par *
    • _ par _
    • { par {
    • ~ par ~
      Voir la liste des entités sur l'internet, par ex. sur le site w3school (page référencée et les suivantes).

NB : Bien qu'invisible, l'entité ­ placée à l'intérieur d'un mot peut être utile : elle autorise la césure optionnelle du mot à l'endroit où elle est placée. L'application des césures reste toutefois fonction de la version du navigateur de l'internaute.

7. Liens internet

7.1. Liens implicites

La mention d'une URL absolue, commençant par http:// ou par https://, génère automatiquement un lien vers l'URL mentionnée.

Exemple :  http://a-io.eu/fr/p/1/85/2355

7.2. Liens explicites

Pour placer un lien internet sur un ou plusieurs mots, utiliser la syntaxe :     {@un mot->lien@}

Exemples :

    

{@le chapitre Caractères spéciaux->#chapter_5@}
{@la page Contact->/p/18/240?map=franklin@}
{@le site AIO->http://a-io.eu@}
{@la boite Support->mailto:support@a-io.eu@}
lien interne à la page
lien relatif vers une page du même site
lien absolu vers un autre site
lien vers une adresse de messagerie

8. Sauts de ligne et de paragraphe

Cette règle n'est applicable qu'aux champs à lignes multiples.

Un simple retour à la ligne dans le champ Description sera interprété comme un pliage de ligne (balise HTML <br />).
Un double saut de ligne sera interprété comme un saut de paragraphe (nouvelle balise HTML <p>).
Les espacements générés dans l'un et l'autre cas sont fonction de la feuille de style de la page.

9. I18n = Internationalisation

Sur les sites multilingues, les différentes versions d'un texte sont placées l'une derrière l'autre, séparées par une séquence de la forme {|lg|}.

Voir l'article Sites multilingues.

10. Restriction de visibilité

Pour restreindre la visibilité de tout ou partie d'un texte à une catégorie de lecteurs, il faut placer en tête de cet élément une séquence de la forme {:v:}. La restriction portera jusqu'à la prochaine séquence similaire, sinon jusqu'à la fin du texte.

Voir l'article Visibilité des informations.

Le cas échéant, la sélection de la partie du texte correspondant à la langue de l'internaute précède l'application des restrictions de visibilité qui elle-même précède celle de toutes les règles de formatage.

11. Fonction interne

Pour afficher le résultat d'une fonction spécifique du logiciel, on placera l'appel de la méthode correspondante entre les caractère {? et ?}.

Exemple : {?available_in_group(94)?}
s'affichera : 16 / 55 places disponibles.

version 0.9.5-0461-150417
↑ Haut