Bien qu'encore partielle, la première version prend en charge près des 2 / 3 des générateurs de site.
Voir le tableau d'avancement.

La première version du convertisseur du code des générateurs est en ligne. Elle est incomplète, car elle ne sait pas encore traiter certaines fonctions sophistiquées :

  • entête HTML ;
  • paramètres d'entrée d'un générateur autre qu'un composant ;
  • code Ruby intégré ;
  • ...

Ceci explique notamment que la plupart des gabarits de pages ne puissent être traités.

Le tableau État des générateurs de site détaille l'avancement de la conversion de leur code.

Par contre, les 3 / 4 des autres générateurs de site passent bien les contrôles et, à partir d'un code plus clair, produisent en ligne des fichiers HAML sécurisés.

L'analyse du quart restant est significatif. Les problèmes de conversion peuvent se résoudre, par ordre de difficulté croissante, par les mesures suivantes :

  • l'utilisation d'un composant existant ;
  • l'adaptation d'un composant existant ;
  • l'écriture d'un nouveau composant ;
  • l'extension des possibilités du convertisseur.

Par ailleurs, le document de spécification du langage GAL des générateurs a été restructuré avec un sommaire similaire à celui sur HAML pour faciliter la comparaison : GAL est très semblable à une version simplifiée de HAML, tout en restant ouvert pour les générateurs en mode de gestion globale. Cette dernière fonctionnalité sera peu utile pour les générateurs de site, car iles doivent être cloisonnés, mais elle permettra une écriture en GAL des composants pour profiter de son mode d'auto-documentation de la base de données à partir du code source.

À suivre.

version 0.8.7-0251-121112

Plan du site

↑ Haut